Mains moites = Hyperhidrose palmaire

Publié le par Marysia

Je souffre depuis que je suis enfant de ce que l'on appelle l'hyperhidrose palmaire. En fait il s'agit d'une hypersudation des mains.
Et là en été c'est la cata!! Elles sont moites à longueurs de journée. Je travaille tout le mois de juillet et je crains le pire s'il continue à faire si chaud.
Toute petite en CP, j'ai le souvenir que la maitresse était très intriguée et me collait 4 ou 5 gros buvards verts empilés les uns sur les autres, sinon la feuille était complèment trempée. Je rentrais le soir à la maison avec une paume de main verte, le buvard ayant déteint.

Et puis ca été une cascade de contraintes handicapantes. Devoir serrer une poignée de main est un vrai supplice. Toujours peur que la personne te fasse une réflexion ou s'essuie la main. Danser, encore un problème, je me souviens un fois, que lors d'une dance rythmée à deux, nos mains ont glissées et je me suis retrouvée loin derrière

Impossible pour moi de faire du tricot, ni même un ourlet de pantalon ou coudre un bouton. L'aiguille glisse et le tissu ressort tordu et trempé.

J'ai usé des claviers d'ordinateurs car l'eau s'est accumulé entre les touches.
Et le pire c'est que dès que j'ai une émotion, telle que de l'appréhension, ou un stress, là c'est pire, ça ruiselle.

et la liste est longue...

Je me suis renseignée sur les traitements envisageables.
On m'a proposé la ionophrèse, mais impossible dans mon cas. J'ai acheté il y a quelques années l'appareil (qui m'a couté une petite fortune) mais je ne supporte pas les intensités éléctriques, même au plus bas.

J'ai vu un chirugien qui ma proposé une sympathectomie mais le risque c'est que l'eau qui ne s'accumule plus dans les mains peut ressortir à un autre endroit du corps, tel que le le torse. Je n'ai pas voulu courir le risque.

Alors je vis avec celà et j'essaie toujours de trouver des parades pour qu'on le voit le moins possible. Seul mon entourage proche, familial, amical et professionnel en connaît l'existence.

Docteur Jean VALLA
Chirurgien Cardio-vasculaire et Thoracique AIHR/ ACCA Ancien Chirurgien des Hôpitaux Universitaires.
Membre de la société de Chirurgie Thoracique et cardio-vasculaire de Langue Française

L'hyperhidrose palmaire:

Est une affection bénigne qui cependant peut avoir un retentissement social et psychique considérable. Il s'agit d'un excès de sudation, parfois très important allant même jusqu'à un véritable ruissellement continu de sueur sur la paume des mains.
Soixante millions de personnes à travers le monde souffriraient de cette anomalie de la nature. En dehors des aspects désagréables de cette maladie, certaines personnes sont très invalidées dans leur vie professionnelle: coiffeurs, électriciens, musiciens, chirurgiens etc...

L'hypersudation peut toucher principalement 4 sites : Les paumes, les pieds, les aisselles, le visage.

En outre 4% des patients sont également atteints d'accès incontrôlables de rougeur du visage (éreutophobie).

La cause précise de l'anomalie reste inconnue et une hyperactivité du système sympathique est en cause.

La maladie démarre habituellement dans l'enfance ou l'adolescence, s'aggrave ensuite et peut régresser partiellement à l'âge mûr.

Dans 70% des cas un autre membre de la famille est atteint.

Certains cas peu marqués peuvent être contrôlés par un traitement médical :

- Pommades : Chlorure d'aluminium (ETIAXIL en france) à utiliser deux à trois fois par semaine.

- L'ionophérèse: Le principe est une circulation de courant électrique, entre les deux paumes des mains ou des pieds.
Il s'agit d'un traitement à vie qui nécessite des séances régulières.
Un échappement de la maladie à ce traitement survient assez fréquemment au bout d'un certain temps.

- Le traitement médicamenteux : certains médicaments peuvent avoir une action anti-transpirante. Seulement ils ne sont pas utilisés là dans leur indication première et ont d'autres effets. Une consultation auprès de votre médecin est indispensable avant d'envisager un traitement par médicaments.

- Les injections de toxine botulinique : très cher, non remboursé (environ 400 euros par injection) et doivent être renouvelées régulièrement 3 à 6 mois). Au bout d'un certain temps des anticorps peuvent se former, rendant  inopérante la technique. Cette technique peut s'appliquer sur l'aisselle, mais la quantité de produit nécessaire (faisant risquer une faiblesse musculaire persistante) et la douleur d'injection font que le traitement des paumes et plantes de pieds est très difficilement possible. 

- La psychothérapie: permet de mieux contrôler ses émotions et donc a une certaine action sur la sudation.

Voir également le site de l'association FRANCE HYPERHIDROSE Dr Benoît PRIEUR

Publié dans Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

faten 29/06/2012 12:27


Bonjour, j'ai 24 ans et je souffre depuis 24 ans de l'hyperhidrose palmaire. Je pense que c'est inutile de vous raconter la souffrance cque j'ai connu depuis ma naissance!!!ce pb affecte aussi la
vie conjugale puisque j'ai toujours les mains et les pieds qui engloutinent !!!!Enfin j'ai trouvé la solution!!!!!!c'est le Ditropan ou encore appelé Driptane (ils sont équivants) mes mains ne
transpirent plus!!!j'arrive pas à le croire francheent c'est vraiment miraculeut!!ma vie a changé 180°!!!je peux tous toucher et je n'ai plus de complexes!!!!Dieu merci!!!n'hésiter pas à le
tester si vous avez des pb d'HH!!:) Ah j'ai oublié de vous dire que je pends 3 pillules par jour de ditropan et j'ai tt d'abord commencé par 1 ensuite 2 et là 3.N'hésitez pas à prendre l'avis de
votre médecin:)


 

transpi 01/05/2012 18:13


Les buvards qui détiennent -> j'ai aussi connu ça ! L'astuce était de s'appuyer plutôt sur une règle qui n'absorbait pas, à essuyer sur le pantalon!

ameli 26/04/2012 15:37


Bonjour,


Pour le traitement médicamenteux, quel genre de médicaments on peut prendre?

Marysia 03/05/2012 09:37



Bonjour Ameli. Malheureusement aucun traitement efficace à ma connaissance. Ilparait qu'avec l'âge l'hyperhydrose s'atténue. Ce n'est pas mon impression. Peut-être qu'en viellisssant on stresse
moins et c'est pour cela qu'elle est mois importante...



Tania 04/05/2011 20:16



je trouve cet article trés touchant en effet sa me décrit aussi un peu, je vais de "docteurs" en docteurs ... depuis 15 ans j'arrete pas et aucune amélioration.


je n'arrive plus à vivre avec cette maladie, sa m'handicape beaucoup dans plusieurs domaines.


 


je vois que sa date un peu ta publication, mais j'aimerai que l'on puisse echanger, et "en parler merci



josset 13/12/2009 12:08


belle histoire de courage sur la maladie , félicitation a vous ; je connais tres bien ce phénomene d'hyperhidrose car moi même j'ai vécu ce même calvaire  depuis mes 6 ou 7 ans environ...a
bientot peut etre..  régis